De l’Information ouverte à l’information secrète (1): l’ « Open source intelligence » (OSINT)

When Information Becomes Intelligence Should it be Secret? August 16, 2012 by John Kendall

Avec l’explosion des réseaux sociaux, le large éventail d’informations disponibles publiquement augmente de façon exponentielle. Le  véritable défi pour les gouvernements et les entreprises est de savoir quoi faire de cette Intelligence.

  • L’ « Intelligence open source »: traiter et analyser efficacement les sources ouvertes

L’ « Intelligence open source » (Open source intelligence”, OSINT) est l’analyse des informations disponibles publiquement. C’est le processus d’analyse qui permet l’identification des tendances et « des points chauds » qui transforment une simple information en renseignement. L’OSINT a longtemps été utilisée par les gouvernements et les entreprises comme méthode pour se renseigner sur leur marché cible et leurs concurrents.

Cependant, dans le monde en ligne d’aujourd’hui, le détail et la quantité considérable de données disponibles auprès de sources publiques d’information a explosé et, l’Internet a rendu beaucoup plus accessible toutes sortes de données. Cette offre est à la fois une opportunité et un défi.

  • Transformer l’information en renseignement

L’auteur souligne l’importance de séparer les «bonnes» données du bruit médiatique. Il faut pouvoir identifier et hiérarchiser les données en fonction de leur pertinence. Les bonnes nouvelles sont qu’une grande partie des analyses peuvent être automatisées en utilisant des techniques avancées et des outils heuristiques tels que la technologie des réseaux d’ordinateurs neuronaux (« neural-network technology »). Ce sont des techniques informatiques avancées, basées sur la compréhension de la faculté de stockage de notre cerveau.

Il serait ainsi possible de stocker des informations comme des modèles et utiliser ces modèles pour résoudre des problèmes (« pattern analytics »). Il s’agit en quelque sorte d’imiter la façon dont l’analyste (humain) peut travailler en créant et en adaptant son métier aux évolutions de l’automatisation des processus d’analyse.

La « neural-network technology » est déjà utilisée aujourd’hui pour la prévention des fraudes et la prédiction du comportement des clients. De même, l’analyse de modèles est intégrée dans des solutions intelligentes de vidéosurveillance pour identifier et agir rapidement sur des menaces.

Il n’est pas surprenant que la même approche est utilisée dans la communauté du renseignement. De nombreuses agences OSINT ont été crées – dont un grand nombre est issu des précédents services traditionnels de suivi des médias.

Exemples d’agences OSINT publiques :

  • The Director of National Intelligence’s Open Source Center (basée dans la CIA)
  • The U.S. Secure Border Initiative (SBINet) qui gère le suivi de  l’évolution de la migration illégale et la contrebande. Elle propose notamment des outils d’analyse pour détecter les tendances et prévoir les activités illégales.
  • The National Open Source Intelligence Centre en Australie crée en 2001 pour l’appui des organismes étatiques et fédéraux.

A noter: Dans les pays anglo saxons, les deux catégories de sources principales sont: OSINT (open sources) et HUMINT (human intelligence) 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s