Le nouveau problème des services de renseignement

Intell community’s new problem: Sharing too much data By Rutrell Yasin / Sep 19, 2012 from gcn site 

Après la tentative d’attentat d’un nigérian dans un vol de la compagnie Northwest Airlines reliant Amsterdam à Détroit en décembre 2009, les médias ont de nouveau critiqué les services de renseignements en prétendant que ces derniers étaient encore fortement cloisonnés et ne partageaient pas suffisamment  leurs informations.

Mais, selon le Général Michael Hayden, retraité de l’Air force et directeur de la CIA entre 2006 et 2009, ce n’était pas le cas. Le réel problème aujourd’hui est qu’il devient impossible de traiter efficacement la masse d’informations partagées. Les analystes ont besoin d’être appuyés par des outils puissants leur permettant de comprendre l’évolution actuelle du monde. Et parmi ces évolutions, il y en a cinq essentielles qui n’était pas d’actualité trois années auparavant.

Elles sont: le programme nucléaire iranien, l’émergence de la Chine comme acteur influent, le crise international à Mexico, la cyber défense et le terrorisme.

Dans cette période de mondialisation, le pouvoir central s’est affaibli au profit de sous organisations. On note notamment cette tendance dans le terrorisme et la cyber guerre qui mettent dans les mains d’individus une puissance destructrice. De plus, à l’heure des cyber attaques menées par les Etats, ces derniers sont incapables d’établir une législation efficace pour se protéger eux mêmes.

À la lumière des préoccupations de sécurité actuelles, voici ce que la communauté du renseignement attend des développeurs selon Hayden :

– Ne pas faire de la technologie pour la technologie. La tâche fondamentale étant de permettre aux analystes de prendre de meilleures décisions et donc de ne pas chercher à rendre plus complexe ce qui l’est déjà.

– De comprendre que la façon dont les données privées peuvent être intégrées pour la détection des menaces est séparée, pour des raisons d’application, de la politique et du droit. Le «Faites-nous confiance. Nous n’aurions jamais en abuser,  » ne fonctionne tout simplement pas dans la culture politique américaine.

– Introduire naturellement la sécurité dans la technologie.

« Gardez à l’esprit que vous faire progresser la technologie», a déclaré Hayden aux développeurs. Les données doivent être collectées, organisées et présentées d’une manière qui permette aux analystes de transmettre aux décideurs des analyses fiables dans un monde qui reste dangereux et en perpétuelle évolution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s