CCI France au coeur du développement de l’IE française

renard_thibaultPremier post exclusif pour Intelligences économiques de Thibault Renard , Responsable Intelligence Economique de la CCI France. Il nous éclaire aujourd’hui sur le rôle de CCI France dans la valorisation de l’Intelligence économique en France et sur le Groupe Ophoïs.

Quel rôle joue CCI France dans la valorisation et le développement de l’Intelligence économique en France ?  

Le réseau des Chambres de commerce et d’industrie (CCI de France), qui a pour vocation de représenter et d’accompagner ses 1.800.000 entreprises ressortissantes, s’est emparé très tôt de l’Intelligence Economique : un Livre Blanc en 1997, un Plan National et une définition des compétences clés en IE en 2006, et en 2014 une doctrine. Cette dernière oriente désormais l’action des CCI en matière d’Intelligence économique vers la performance des entreprises.

Aujourd’hui, le réseau des CCI de France est constitué par 22 Chambres régionales, 129 Chambres territoriales et départementales et 11 Chambres d’Outre-Mer, réparties sur tout le territoire. Outre ce maillage et un réseau d’écoles de commerce qui leur permet d’être au plus près des enjeux locaux, les CCI de France sont un acteur incontournable en matière d’Intelligence Economique car elles se situent au carrefour des problématiques des entreprises, des pouvoirs publics et des territoires. De plus, avec un réseau de conseillers « intelligence économique » composé de 22 correspondants régionaux et près de 200 praticiens, elles constituent l’interlocuteur naturel des TPE/PME sur cette thématique.

Aujourd’hui, le défi est que le développement et l’appropriation de l’IE en France doivent clairement se faire au niveau des PME/TPE, pas seulement au niveau des institutions, des Grands Groupes ou même des ETI. Bien sûr des PME innovantes, exportatrices ou filiales de grands groupes, seront naturellement prédisposées à l’IE, mais il faut aller plus loin. Face à l’abondance d’information, il s’agit de donner les moyens et surtout l’envie aux entreprises de passer du statut de capteur à celui d’acteur. Manager l’information stratégique, qu’elle soit interne ou externe, doit permettre bien sûr d’être réactif, mais surtout de devenir acteur sur son environnement,  d’innover, de se diversifier, de mettre en place des réseaux, d’influencer une norme, d’optimiser son e-reputation, …

Mais ni les CCI ni aucun acteur, public ou privé, ne peuvent accomplir seules la tâche d’amener l’ensemble des entreprises à s’approprier l’IE. Les CCI agissent donc en partenariat au niveau national et territorial avec les pouvoirs public (D2IE, SCIE, Ministère de l’Intérieur…), en liaison avec les fédération professionnels (MEDEF, CGPME…) et le milieu associatif très développé de l’IE (CDSE, 3AF, AEGE, Académie de l’IE…), et bien entendu en complémentarité avec les professionnels de l’IE représentés par le Syndicat Français de l’IE (SYNFIE), dont CCI France est membre et partenaire stratégique.  Nous avons par ailleurs entamé la formalisation de partenariat pour travailler encore plus efficacement avec un certain nombre de ces acteurs.

Vous avez mis en place, au sein de la CCI France, un groupe de travail nommé Ophoïs – Métiers et Formations de l’IES. Pouvez-vous nous en dire plus sur la raison d’être de ce groupe ?

La fin de la mission du HRIE d’Alain Juillet, puis son remplacement par la Délégation Interministérielle à l’Intelligence Économique (DIIE) d’Olivier Buquen fin 2009, avait marqué l’arrêt de l’activité de deux groupes de travail composés de professionnels des métiers et de la formation en IE.  Le premier consacré aux Métiers et compétence de l’IE, le second à la Formation et à la Recherche. Ces deux groupes remplissaient plusieurs fonctions : permettre aux différentes communautés de l’IE de se rencontrer dans un cadre institutionnel pour traiter de l’actualité de l’IE et de ses acteurs, assister à un retour d’expérience ou une présentation thématique, et la production de livrables.

Plusieurs membres des Groupes Formation et recherche de l’ex-HRIE ont souhaité poursuivre leurs échanges. CCI France a donc créé le Groupe Ophoïs – Métiers et Formations de l’Intelligence Economique et Stratégique qui existe depuis maintenant plus de 3 ans. L’idée est des constituer une plate-forme propice aux retours d’expérience originaux et innovants. Il peut y avoir 2, voir 3 interventions par réunion, qui sont souvent thématiques, par exemple IE Européenne, IE Financière… récemment nous avons fait une réunion spécial Chine, et la prochaine concernera sans doute les Etats-Unis, mais toujours avec cette logique d’entendre des expertises et des retours d’expérience que l’on n ‘entend pas ailleurs.

Ce groupe a par ailleurs produit un premier livrable : « L’Intelligence Économique et Stratégique (IES): 5 scenarii à l’horizon 2015 ». Il a récemment travaillé sur des monographies dédiées à l’Intelligence Economique Territoriale. Actuellement, outre les retours d’expérience, nous réfléchissons à ce que nous pouvons apporter à la réflexion en cours sur la formation à l’IE.

Une réflexion sur “CCI France au coeur du développement de l’IE française

  1. […] Premier post exclusif pour Intelligences économiques de Thibault Renard , Responsable Intelligence Economique de la CCI France. Il nous éclaire aujourd’hui sur le rôle de CCI France dans la valorisation de l’Intelligence économique en France et sur le Groupe Ophoïs.  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s